Design d’espace

Design d’espace : les coulisses d’une réalisation

Le design est le processus par lequel une idée se transforme en objet tangible (produit, espace, service) ou en système. Cette discipline se situe à la croisée de l’art, de la technique et de la société. Il s’inscrit dans une dimension créative et ses implications peuvent être économiques, sociales, politiques, scientifiques et environnementales.

De plus, le design a pour principal objectif de résoudre une problématique, de répondre à un besoin, ou de rechercher des solutions innovantes pour améliorer l’environnement et le quotidien des êtres humains. C’est aussi une pratique qui couvre plusieurs champs d’activité comme le design de produit, le design de mode, le design graphique ou bien le design d’espace, l’activité de notre studio.

Dans cette interview, nous présentons les “coulisses” du design d’espace. Notre nouvelle designer, Emma, partage sa vision du sujet ainsi que les différentes étapes de recherche et de réalisation, pour passer d’un brief client à la matérialisation d’un concept d’espace.

Design d’espace : du brief client au prototype

Emma, designer chez Shoot The Moon, nous partage ses connaissances en matière de design d’espace.

“Quel est ta démarche pour comprendre le vrai besoin d’un client ?”

Un brief et donc un projet de design comprend toujours un défi à relever. Il est donc nécessaire, avant même de prendre un crayon et de dessiner, de réaliser en amont un travail de recherche, d’immersion et de réflexion. La réussite d’un concept est souvent liée à cette première phase exploratoire. Elle me permet d’envisager toujours plusieurs axes pour la réalisation des premières ébauches (Emma nous expliquera ensuite ses différentes méthodes de recherche).

Je me focalise donc en priorité sur le brief, son défi implicite ou explicite, les échanges avec le client et les contraintes globales présentes dans l’environnement. Ces éléments me permettent d’analyser toutes les informations nécessaires pour cette première étape. Puis, j’approfondis mes recherches, en effectuant une étude de la marque dans sa globalité (forme, couleur, produit, promesse, personnalité, valeur…) pour lui correspondre.

À la suite de cela, je transpose, sur papier, toutes les idées majeures et mots-clés en réalisant un mind mapping. Cette technique me permet de clarifier mes idées et d’entamer le processus de conceptualisation autour d’un noyau central.

design-d-espace-mind-Mapping-phase-de-recherche-pour-le-concept

“Comment arrives-tu à déceler les meilleures pistes de ton mind mapping ?”

Grâce à la projection des différentes idées sur papier, j’arrive à visualiser l’ensemble du concept. Ce travail est souvent enrichi d’un brainstorming d’agence. Dès lors, je commence à faire le tri des différents mots-clés pour extraire les termes forts et riches de sens pour la marque. Par exemple, le mot leader, souvent présent dans les briefs, me fait penser au mot podium puis ce terme m’inspire une notion de hauteur…

Cette gymnastique des mots me permet de transposer les plus importantes notions en volume. J’interprète ensuite chaque signification pour faire éclore chaque mot en dessin.

Design d’espace : les méthodes de recherche

“Quelles sont les différentes étapes de recherche pour établir des propositions ?”

Au début de l’interview, j’évoquais l’utilisation de certaines méthodes de recherche pour trouver l’inspiration. Dans mon travail, je teste mes idées avec deux styles de méthodes :

La méthode de recherche par l’étude volumique. Cette méthode est un prolongement du mind mapping. Elle me permet de traduire un mot en volume dans le but d’en tirer les outils nécessaires à la création du concept.

Mon conseil est de ne pas avoir peur d’expérimenter, on est dans la phase de brouillon il faut tester, modifier et surtout installer sa personnalité dans le projet. J’utilise la matière dans tous ses états, sans limite jusqu’à obtenir une idée concluante qui correspond à la marque. L’avantage de travailler avec du volume, c’est qu’il peut être perçu sous plusieurs points de vue. Grâce à cela, j’obtiens souvent des nouvelles idées et/ou des idées complémentaires pour le concept.

Si le volume ne m’inspire pas il n’est pas nécessaire d’effectuer la 1ère méthode.

J’utilise alors la méthode de recherche par le dessin. Dans cette phase, j’analyse l’environnement, l’espace et les flux pour adapter le design au message de la marque. Je prends le temps de dessiner le terrain, voir les références en matière de design, les tendances actuelles, etc.

dessin-stand-recherche-intermas

Pour chaque concept de design d’espace, il est préférable de faire des pauses afin de prendre du recul et de revenir sur le projet avec un regard plus global. J’aime aussi challenger mes idées avec les membres de l’équipe du studio, en m’appuyant notamment sur l’expertise marque du planning stratégique, pour avoir des avis extérieurs et optimiser le design.

Design d’espace : du dessin au rendu 3D

“Comment fais-tu le lien entre le dessin et le projet 3D ?”

L’univers du dessin et le monde de la 3D peuvent paraître éloignés mais ils sont tous les deux issus d’une base commune. On la retrouve entre plusieurs éléments graphiques tels que les éléments structurels, et dans l’agencement global de l’espace.

Bien évidemment, il existe plusieurs étapes entre le dessin et la 3D pour se rapprocher le plus possible de l’aspect réel de l’espace :

– la mise en plan ;
– les mesures et dimensions ;
– le chiffrage de l’espace.

“Comment concrétiser le projet final ?”

Lorsque je passe du dessin à la 3D, je garde en tête 3 critères (issus de “la recherche- projet” par Alain Findeli) qui caractérisent le design dans sa globalité :

– l’esthétique pour les questions en lien direct avec l’objet ;
– la logique pour tout ce qui a rapport au fonctionnalisme ;
– l’éthique enfin qui tient compte des comportements individuels et collectifs, des modes de vie et, plus récemment, de leur impact sur l’environnement.

Enfin, j’essaie de mettre l’humain au cœur du projet en design d’espace et de garantir la meilleure expérience pour les visiteurs. L’objectif est de créer un espace interactif, un lieu d’échange entre la marque et ses publics, et que le message soit compris de tous. Ma réussite est liée in fine à l’expérience d’utilisation de l’espace conçu : fluidité des échanges, bien être des visiteurs, fidélisation et développement de la marque…

Interview de Emma Bouyer – designer d’espace chez shoot the moon